http://chairerp.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Faculté des sciences humaines|faculte-sciences-humaines|http://www.fsh.uqam.ca/

Chaire de recherche UQAM sur la méthodologie et l’épistémologie de la recherche partenariale


Recherche


crumerp@uqam.ca



banniere

«Un rêve est un but. Mais il ne suffit pas de rêver. Il faut réfléchir au moyen d’atteindre ce but et élaborer un plan d’action...Je vous remercie de participer, mais surtout de contribuer à ce rêve collectif par la quantité de vos échanges et la qualité de vos idées. Je vous souhaite un excellent Forum de la communauté». 

C’est sur cette note invitante lancée par le Maire, que s’est déroulé le 24 septembre 2015 Photo forumà Saint-Jérôme, le premier Forum de la communauté. Près de 250 représentant.e.s du milieu communautaire, gouvernemental, paragouvernemental, de l’enseignement supérieur et des affaires, se sont rassemblé.e.s pour partager des idées et valider la mission, vision, les valeurs ainsi que les orientations stratégiques proposées.

Lors de ce Forum, des projets rassembleurs et porteurs pour la Ville et ses citoyen.ne.s ont été présentés par les participant.e.s. Des ateliers de travail collectif ont été organisés afin de les dits projets que la collectivité considère comme porteurs. Sous le thème « Saint-Jérôme, cité de possibilités », s’est déroulé un bel exercice inclusif.

Pour ma part, j’ai pu contribuer à quelques ateliers de travail abordant des projets tout aussi différents les uns des autres où chaque participant.e abordait divers enjeux selon ses perspectives. L’approche partenariale ainsi que la contribution de l’université ont été évoquées comme un acteur et une approche indispensables à l’application du concept de développement territorial intégré. Sur cette base, de nouvelles alliances ont été tissées, des collaborations ont été envisagées.  Les chercheur.e.s universitaires seront ainsi amené.e.s à s’intégrer à l’élaboration et surtout à l’accompagnement de nouveaux projets porteurs pour la communauté.

L’implication de l’université et des chercheur.e.s peut faire suite à l’expression d’une demande formulée en termes de besoins et d’aspirations à combler. Elle peut tout aussi bien se situer en amont et participer, comme ce fut le cas pour le Forum de la communauté à Saint-Jérôme, à l’élaboration des besoins et à la formulation des aspirations.

Sylvie B. de Grosbois, UQO

Retour en haut de page