http://chairerp.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Faculté des sciences humaines|faculte-sciences-humaines|http://www.fsh.uqam.ca/

Chaire de recherche UQAM sur la méthodologie et l’épistémologie de la recherche partenariale


Recherche


crumerp@uqam.ca



banniere

 3colloque étudiant sur la recherche partenariale

UQAM, le vendredi 16 mars 2018

Thème : DÉFIS ET ENJEUX DE LA RECHERCHE PARTENARIALE POUR LES JEUNES CHERCHEUR(E)S

Soumission des communications : au plus tard le 31 janvier 2018

La Chaire de recherche UQAM sur la méthodologie et l’épistémologie de la recherche partenariale invite les étudiant(e)s des cycles supérieurs ayant vécu une ou des expériences de recherche partenariale ou de ce type de recherche (recherche-action, recherche collaborative ou recherche participative), soit en tant qu’auxiliaire de recherche ou dans le cadre de leur mémoire de maîtrise ou de leur thèse de doctorat, à soumettre une proposition de communication. Les étudiant(e)s dont le projet de mémoire ou de thèse vise à documenter certains aspects de la recherche partenariale sont aussi visé(e)s par cet appel. Par recherche partenariale, nous entendons une posture théorique et une approche méthodologique fondées sur le croisement des savoirs et la coconstruction des connaissances.

Les propositions doivent inclure :

  • Le prénom, le nom, le programme de formation et l’affiliation universitaire ;
  • Un titre ;
  • Un résumé d’au plus 500 mots.

 Les propositions de communication doivent être soumises par courriel au plus tard le 31 janvier 2018 à l’adresse suivante : mpominvilleracette@gmail.com. Le Comité d’évaluation étudiera chacune des propositions et une réponse suivra dans les semaines suivant la réception des communications.

Pour de plus amples informations sur l'appel à communications : appel_communications_colloque_étudiant16mars2018.pdf

Affiche Table ronde sur la recherche partenariale

L’axe Territoire et collectivités locales du CRISES présente un séminaire avec Stéphane Guimont Marceau. Celle-ci est chercheure postdoctorale et chargée de cours à l’Université Concordia.

L'événement se tient le vendredi 1er décembre 2017, de 13h30 à 15h, à l'UQAM, au CRISES ( local AB-10280, Pavillon Saint-Denis, 1290, rue Saint-Denis, 10e étage). Confirmer votre présence à crises@uqam.ca

Affiche_Séminaire_axe_TCL_2017-12-01_MD.pdf

Conférence-midi de l'Institut Santé et société (UQAM)

Mercredi 15 novembre 2017, de 12h30 à 13h30, salle N-7050 (UQAM, Pavillon Paul-Gérin-Lajoie, 1205, rue Saint-Denis)

Cécile Aenishaenslin, stagiaire postdoctorale, The Surveillance Lab, Department of Epidemiology, Biostatistics and Occupational Health, McGill University et Jean-Philippe Waaub, vice-doyen à la recherche, Faculté des sciences humaines (UQAM)

Les zoonoses sont une menace internationale croissante qui interagit à l'interface humain-animal-environnement et appellent à des approches transdisciplinaires et multisectorielles afin d'en assurer une gestion efficace. L'émergence récente de la maladie de Lyme au Québec est un bon exemple d'un problème de santé complexe pour lequel le secteur de la santé publique doit trouver des interventions de prévention. Les résultats d’une étude sur la conception et la mise en œuvre d’une approche d’aide multicritère et multi-acteurs à la décision pour la gestion de la maladie de Lyme au Québec sont présentés. Ces résultats devraient encourager les organismes de santé publique à adapter, utiliser et partager ce type de modèle comme approche efficace et fonctionnelle pour permettre l'intégration de multiples perspectives et considérations dans la prévention et le contrôle de problèmes de santé publique complexes tels que la maladie de Lyme ou d'autres vecteurs et les maladies zoonotiques.

Retour en haut de page